Le Gerbier de Jonc – géosite français

Le Gerbier de Jonc est un piton volcanique marquant depuis 8 millions d'années le paysage des Monts d'Ardèche. Il a été formé par une remontée de lave si visqueuse qu'elle ne s'est pas étalée en surface, mais est restée comme une colonne verticale. C'est dans les éboulis autour de ce piton que prend sa source la Loire, plus long fleuve de France.

C'est un pic... que dis-je: c'est un suc!

Le Gerbier de Jonc, même s'il n'est pas le plus haut, est probablement le plus célèbre représentant des sucs. Ce relief typique des Monts d'Ardèche et de la Haute Loire est le plus souvent formé par des remontées de lave visqueuse - ici de la phonolite - et peu gazeuse qui ont percé verticalement la roche en place. Ce volcanisme de type peléen produit des dômes ou des pitons car la lave épaisse ne s'écoule presque pas. Aujourd'hui, le sommet et le pourtour de la cheminée volcanique a été érodé. La lave solidifiée apparaît donc à nu.

Ce géosite fait bien entendu partie de l'inventaire du Geopark UNESCO des Monts d'Ardèche, mais est également classé à l'inventaire national du patrimoine naturel français.

 Découvrir le géosite du Gerbier de Jonc

Le pied du Gerbier est facilement accessible en voiture (parking et restaurant), à 2h de Valence ou à 1h du Pux-en-Velay.

La montée au sommet permet d'apprécier la sonorité particulière de la phonolite (qui doit son nom au fait qu'elle sonne sous les pas). Le sentier est à sens unique, raide et étroit, mais bien aménagé, avec des cordes à nœuds dans les endroits plus difficiles.

De nombreux autres sucs parsèment les alentours, dont le point culminant de l'Arèche, le Mont Mézenc, donc le double sommet est d'accès plus facile.